Accueil Politique Congrès du RCD: Du trompe l’œil en prévision des présidentielles

Congrès du RCD: Du trompe l’œil en prévision des présidentielles

7

sadi

Said SAID mobilise «  les restes » des structures du RCD pour tenir un congrès au Hilton. Il faut rendre plus visible son parti, à la veille des élections présidentielles prévues en 2019. C’est la nouvelle stratégie adoptée après la déconfiture organique et la débâcle électorale subit dans ses fiefs de Kabylie lors des élections législatives du 4 mai et les locales du 23 novembre 2017.

Le choix de l’hôtel Hilton à l’est d’Alger, avec sa salle de réunion de 600 places, renseigne sur la mauvaise santé de ce parti, en perte de vitesse, et  qui a connu  des démissions  de  militants et des cadres par centaines voir par milliers ces dernières années. Le parti qui vient de tenir des pré-congrès régionaux « éclaires », qui n’ont duré que quelques dizaines de minutes devant des salles généralement bien vides, révèlent une démobilisation  totale de ce qui reste de ses structures.

Les arrangements opérés dans ses statuts laissent perplexe plus d’un militant. D’ailleurs, les quelques cadres qui restent ne cachent plus leur déception, en voyant des affairistes et certains maffieux bien connus, prendre les rênes du parti. A en juger par les nouveaux statuts qui ouvrent grandes les portes à « de soit disant  organisations dédiées », mais qui ne sont en réalité que des clientèles inféodées  aux « hommes de mains » de Said Sadi, afin de peser autrement sur le processus de décision au sein du parti, dans le cas d’une fronde de la base militante.

L’exemple le plus frappant des dérives de ce parti est cette instruction donnée aux « militants congressistes » et qui stipule que : les candidats à l’élection des membres du conseil national et donc de l’organe politique du parti doivent se manifestés avant  les pré-congrès régionaux en remplissant  un formulaire à cet effet. Ce qui donne le temps à la direction d’éliminer toute voix discordante en procédant à la désignation des candidatures «obéissantes», à l’avance. Les faire élire ensuite « démocratiquement »  au Congrès est un jeu d’enfants.

Ce mini congrès du RCD au Hilton, ficelé d’avance, ne fera que consolider l’allégeance du RCD à l’autre docteur qui préside le FLN, en l’occurrence, Djamel Ould Abbas. C’est la seule posture que le Psy peut se permettre pour le moment afin de peser sur les prochaines décisions du chef de l’état, portants sur la création et les nominations à l’académie de la langue Amaziɣ, vu que sur ces dossiers, le FFS détient la priorité de par sa proximité avec la présidence et sa position de première force politique dans la région de Kabylie.

Enfin, ces pré-congrès régionaux et le congrès prévus pour le 09 février 2018 seront autant d’occasions pour écouler les stocks de livres de Said SADI et ceux réédités pour la circonstance.

M’henna  Tirsatine

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par HAKIM
Charger d'autres écrits dans Politique

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Le RCD en déconfiture:Omar Meziane Maire RCD de TADMAIT Claque la porte.

Le maire RCD de Tadmaït, en l’occurrence Omar Meziane claque la porte de son parti. Dans u…