Accueil Politique le RCD nie la saignée par le mensonge et la fuite en avant

le RCD nie la saignée par le mensonge et la fuite en avant

0
4
546

20046663_650676158455335_2282591243015031150_n

Après la démission de 116 militants à Azazga, la direction du RCD est montée au créneau ce mardi 31 juillet via le site TSA https://www.tsa-algerie.com/rcd-116-militants-ont-demissionne-a-tizi-ouzou/pour démentir, l’existence dans cette section d’autant de militants démissionnaires. Pour yassine aissiouene sont chargé à l’organique et à la communication qui nie évidemment cette hémorragie, «   il y a trois membres de la section de Azazga qui ont déposé leur démission ». « Les autres signataires ne sont pas des militants du partis. Car on ne peut vérifier leur identité en l’absence de leur numéro d’adhésion au parti ».

Aujourd’hui, c’est autour du site AMESLAY, organe officieux du RCD dirigé par Said Sadi, dans un édito intitulé « LE MILITANTISME PAR LA DÉMISSION », http://www.ameslay.com/le-militantisme-par-la-demission/, niant toute existence de tels démissions dans son parti. Plus éloquent, le rédacteur a tenu à riposter à « la presse » qui, selon lui, a traité « un mirage » et qu’elle doit réapprendre son métier pour dormir « moins bête ». L’auteur désigne TSA et TAMURT comme les dindons de la farce. Pourtant, ces sites sont réputés pour leurs précisions dans la collecte, l’analyse, la vérification et le traitement de l’information qui leurs parviennent. Pourquoi alors ce coup de gueule du Dr SADI, car c’est lui l’auteur de cet édito et ce même s’il a pris le soin de lésiner sur l’orthographe ?

Voici quelques extraits du fameux édito: 

« On peut penser que d’autres titres si avares, quand il faut relater les activités politiques, ne manqueront pas d’en faire leurs « unes ». Nous avons scrupuleusement vérifié la composition de ce listing. Seuls trois individus figurent sur le fichier organique. L’un d’entre eux, un certain Rafik Laouisset, qui s’est présenté comme ancien président de section est en situation irrégulière en France depuis une année. Un simple clic sur Facebook suffit pour vérifier l’information. Comment peut-on être militant d’une section alors qu’on est sans papiers dans un pays étranger ? Ceci dit, il y a même des gens dont la seule activité est d’avoir démissionné !!

Pour rappel, Ameslay s’est fait l’écho de démissions au sein du Mpa à Alger. Nous avons procédé à la même vérification. Les noms annoncés sont effectivement à jour de leurs cotisations même si onze de ces signataires n’ont pas encore retiré leurs cartes. Cette procédure est le minimum demandé à des individus qui veulent être journalistes. Elle est facile à faire. Aucun des 2 titres cités ci-dessus ne l’a envisagée.

Pourquoi donner prise à des manœuvres farfelues à la veille des élections. Et qui, en plus, sont sans effet sur le collectif militant qui connaît la réalité. D’ailleurs, le plus souvent, ces provocations ont comme résultat de souder les rangs dans les partis ciblés.

En définitive, Il suffit qu’une personne déçue, rémunérée par des adversaires ou actionnée par une officine aligne des noms pour que ces sites s’excitent. Un militant, c’est une carte mise à jour, une cotisation et un bilan. Lisez cela messieurs de TSA et de Tamurt et vous dormirez intelligents ce soir. »

Les insultes contre le maire RCD de Tadmait, ont été effacées dans une mise à jour de l’article à 13h17. Dans la mouture initiale, le maire de Tadmaït, à été traité « de corrompu ayant fait bénéficier sa famille et celle de son épouse de biens colossaux ». ça confirme que le parti du Dr Sadi ne déroge pas à sa tradition en traitant de la sorte un de ses maires.

Que la direction du RCD et le site AMSLAY, trouve ici, l’expression de notre profond dégout, face à tels mensonges. Car, ce qui est valable pour le MPA est aussi valable pour le RCD.

Pourtant, il leurs suffisait tout simplement de se taires au lieu de donner l’occasion à toute la presse de revenir sur cette hémorragie interminable que subit le RCD. Ou, de permettre ainsi à la section démissionnaire d’Azazga (112 militants + 04 membres du bureau) de revenir à la charge en étalant toutes leurs cartes et documents (2017) à la face de leurs responsables « menteurs ». Et cela, même si  le dossier produit avec la démission est amplement suffisant. Pour nous, en plus des précisions que nous avions reçues de l’avocat Rafik Laouisset, qui se trouve actuellement en France, nous avons aussi mené notre enquête à Azazga, durant toute la matinée du 29 juillet afin de confirmer les faits.

Vous devriez, prendre de vrais cours de journalisme auprès de véritables professionnels docteur, car aujourd’hui, votre parole n’est plus suffisante pour contrer obstinément la vérité.

M’henna Tirsatine

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par kabyles15
Charger d'autres écrits dans Politique

Laisser un commentaire

Consulter aussi

« Raconte-art » débarquera cette année à Ait Ouabane du 24 au 31 juillet

La 14eme édition des « Raconte-art », va débarquer cette année à Ait OUABANE dans la régio…